Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Gestion désorganisation

Urbanisation à outrance, Rénovation entretien zéro.

 

Urbanisation et orages du 26/07/2013: Merci Papa !!! La première question que doit se poser M. le Maire est : pourquoi et "la faute à qui" de telles inondations dans notre commune, pourquoi nos petits ruisseaux d'aspects inoffensifs en période normale, sont-ils devenus en quelques minutes de vrais torrents inondant les habitations et plongeant leurs occupants dans un grand désarroi.

L'explication en est simple: - peu d'entretien des ruisseaux, des fossés et des bassins d'étalement . Urbanisation à outrance mal maîtrisée sans l'assurance que les installations d'évacuation en place permettent d'absorber de telles intempéries. Je demande à M. le Maire de consulter sur Internet un compte rendu de séance du syndicat de GUA auquel aucun représentant de Tresses n'était présent. Il est dit entre autre : Séance du 16/01/2009- "L'objet essentiel du syndicat est d'aménager le ruisseau du Gua en vue d'éviter les inondations qui, périodiquement, menacent une partie du territoire de certaines communes riveraines". Nous ne parlons plus d'orage du siècle.

Internet (géoportail) nous permet de voir le bassin hydrographique du Gua. Tout commence à Tresses où le Desclaux, puis un ruisseau en provenance des lacs de Lisennes et le ruisseau Balguerie rejoignent l'énorme bassin d'étalement à la sortie de Tresses, en direction d'Artigues. Un seul ruisseau part alors du bassin d'étalement pour rejoindre le Périnot, le Fontaudin et le Moulinat à Artigues.

L'ensemble formant le GUA. Dans le site de la Mairie d'Artigues, dans une rubrique intitulée "Catastrophes naturelles" on peut lire: Le 13/08: L'ampleur de ce phénomène a mis en surverse les deux bassins d'étalement de la commune provoquant une crue du ruisseau Desclaux inondant plusieurs habitations. Tous les ponts routiers de la commune enjambant les ruisseaux Desclaux, Fontaudin et Moulinat ont été submergés. Peut-on savoir si le bassin d'étalement tressois d'une taille considérable a bien fonctionné ou bien sommes-nous responsables des dégâts d'Artigues?

L'inondation du bourg et les dégâts qui en résultent sont la preuve d'une mauvaise gestion de l'urbanisme (construction dans une zone basse de bâtiments municipaux, trop de coins et recoins). Nous allons devoir payer tout ce qui est parti à la benne (voir Tresses INFO du 08/2013 Spécial rentrée "Pour la commune, la facture sera très élevée") et ce jusqu'à la prochaine fois!!!!!! La biodiversité a effectivement bon dos et j'aimerais tout de même savoir où passe l'argent de nos impôts, les revenus des logements sociaux, les revenus des zones artisanales. Stoppons cet urbanisme intéressé non maîtrisé et prouvons qu'il fait effectivement bon de vivre à Tresses en améliorant correctement l'existant .

Anciens Commentaires :

·         Lola

Eh oui, tant que les municipalités continueront à autoriser des constructions (habitations, installations sportives...) dans des zones proches des ruisseaux ou en contre bas d'une colline, il y aura des catastrophes. Et à Tresses on continue à construire dans des zones humides. Le dernier en date est le lotissement Dupuch (ouverture en mars 2013). Toute la partie basse de la parcelle de ce lotissement était inondée tous les hivers pluvieux (et dans la région ce n'est pas rare...). Pendant les travaux cet hiver, le terrain ressemblait plutôt à un marécage. Que vont devenir les maisons les plus basses dans quelques années? J'espère pour les locataires que l'humidité n'envahira pas leur logement, mais j'en doute.

vendredi, Sep 13 2013 9:24:02pm

·         BARREAUD

Les zones humides les plus basses ne devraient pas avoir de constructions. Certes. Mais à qui la faute si ça déborde ?
Petit devoir de mémoire : Il fut un temps dont je me souviens très bien, où un certain terrain planté aujourd'hui de vignes situées derrière le château, était un vaste marécage planté en grande partie d'un verger de pommiers (des golden je crois). Puis les pommiers ont été arrachés et le terrain fut assaini par un immense bassin très profond, puis entouré de vignes. Un deuxième bassin a suivi, dans sa continuité, pour se jeter discrètement dans un ruisseau à travers bois jusque dans le lavoir et au-delà. Vous connaissez la suite. Ces énormes bassins privés n'étaient pas faits pour se déverser dans de petits ruisseaux respectables et les pluies torrentielles qui sont tombées n'auraient pas fait de dégâts s'ils n'avaient pas été là. Mais de cela, personne n'en parle...ça ne se voit pas.

dimanche, Sep 29 2013 8:07:33pm

·         fifi

Cher Monsieur ou Madame Barreaud, 
C'est exact, il s'agissait de Golden qui ont fait place au vignoble que l'on connait, du clairet je pense.
Vous souvenez vous également que la cueillette était faite par des citoyens espagnols que l'on faisait venir à la saison par wagon entier et que l'on nourrissait de pommes de terre, ce qui avait provoqué un certain mécontentement chez les cueilleurs ibériques, ce jour là les grilles du château avait été fermées, le jumelage avec Fuenmayor est-il un moyen de rattraper le coup ? Je sais c'est mesquin, mais cela ne dénonce-t-il pas une certaine hypocrisie ?
Avez-vous remarqué que le chemin communal qui jouxte la propriété est fermé par d'énormes blocs de pierre qui en rendent l'accès quasi-impossible si ce n'est qu'en se faisant déchirer par les ronces.
Avez-vous remarqué que sur un terrain réputé agricole se trouve une maison dominant un des lacs.
(Notre élu se targue à chaque réunion de PLU de ne pas avoir un seul mètre carré constructible sur sa propriété.)
Avez-vous remarqué que les compteurs électriques de cette maison sont sur le chemin communal à une centaine de mètres du fameux chemin de Pétrus ?
Distance que doit parcourir à pied l'agent de l'EDF.
Privilège ou manière de ne pas avoir à payer une ligne privée ?
Avez-vous remarqué plus haut dans le chemin côté droit en allant sur Joli Bois dans le talus la présence de grosses buses qui déversent le drainage des vignes directement dans le chemin l'eau des vignes et rendent celui-ci impraticable en hiver ou lors de gros orage.
J'espère avoir une réponse dans le prochain bulletin communal, à moins que cela ne mette nos élus dans l'embarras.

jeudi, Oct 3 2013 6:56:17pm

Tag(s) : #Urbanisme